top of page

Wine trip en Loire (2/3)

Dernière mise à jour : 22 mai 2023

Saumur est réputé pour ses grands Cabernet Franc, mais les blancs gagnent également en notoriété, choyés par des vignerons qui souhaitent prouver l'énorme potentiel de ce terroir pour l'élaboration de Chenin amples et structurés. Le Saumurois est une région qui nous est chère et que nous aimons promouvoir. On y trouve une diversité de styles incroyable : si l'appellation est connue pour les grands vins rouges de garde, de plus en plus de vignerons se mettent à produire des vins plus accessibles sur la jeunesse, sur le fruit et avec beaucoup de finesse.



Notre périple à Saumur débute chez Anatole de la Brosse, propriétaire du Domaine des Closiers, au coeur de l'appellation Saumur-Champigny. Même si le domaine existe depuis des décennies, le nom ne vous était probablement pas familier, car avant sa reprise par Anatole en 2019 tout le raisin était vendu à la cave coopérative.


Anatole, c'est l'un de ceux qui après 20 ans en conseil ou en finance décident de changer de vie et de se reconvertir. Si certains y trouvent un échappatoire intellectuel en déléguant la gestion opérationnelle du domaine, le travail dans les vignes et les vinifications à des experts, ce n'est pas le cas d'Anatole qui est devenu vigneron par passion et qui n'a pas peur de mouiller sa chemise. Bien au contraire. Une passion pour le vin tout d'abord, mais aussi pour la viticulture et l'élaboration de ce produit exceptionnel. Au domaine, il a su s'entourer des bonnes personnes et aujourd'hui il pilote tout de A à Z avec une minutie et une exigence extrêmes.


Les ambitions du domaine sont grandes, et Anatole a su se donner les moyens de sa réussite. Michel Chevré (consultant technique du domaine, exploitant du Clos de l’Ecotard) l'accompagne dans la conversion bio, et Nady Foucault (ancien propriétaire du Clos Rougeard) sur le suivi des élevages. L'objectif est d'arriver à élever les vins pendant plusieurs années pour leur apporter de la complexité et les rendre harmonieux et voluptueux. Car le Cabernet Franc peut s'avérer assez rustique et les tannins rugueux, d'où un soin particulier apporté aux vinifications et à l'élevage. Tous les raisins sont égrappés et triés à deux reprises (dans les vignes puis dans le chai, grain par grain) pour ne garder que les meilleurs fruits, garant d'un vin profond, précis et pulpeux.


La visite du domaine est un moment privilégié. Derrière un chai de vinifications relativement modeste se cache un labyrinthe de couloirs creusés dans la roche où reposent les centaines de barriques dans tous les recoins de ce dédale souterrain naturel. Et les vins ont de la chance d'y loger ! Car les conditions sont parfaites, peu de variation de température au cours de l'année et des conditions hygrométriques parfaites pour des élevages de plusieurs années.


Nous goûtons plusieurs cuvées sur fûts, Les Closiers (anciennement Expression), les Coudraies puis quelques parcellaires qui ne verront le jour qu'en 2025. D'abord en 2021, puis en 2020. Si les jus d'un an se montrent déjà soyeux et plaisant, les vins gagnent rapidement en maturité et en souplesse de manière impressionnante. Le bois s'intègre, les tannins s'assouplissent et le vin gagne en harmonie. Tout devient fondu et le Cabernet Franc devient compréhensible. Dans cette cave résident de grands vins, purs et concentrés, l'avenir du cépage et de l'appellation.


Pour finir, petite surprise : la dégustation du blanc, un 100% Chenin sur sols calcaires. Beaucoup d'amateurs et de professionnels s'accordent pour dirent que ce sont probablement les plus beaux terroirs à Chenin dans le monde. Ils apportent de la complexité et de la structure au vin, sans l'amertume que l'on retrouve parfois dans le Chenin. Des vins avec de la tension, de la salinité, du fruit et cette touche citronnée qui tire le vin et lui apporte une longueur incroyable.


Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page