top of page

Les conseils & astuces de CELLART : le choix du vin (2/6)

Astuce 2/6 : Faites appel à votre mémoire et remuez-vous les méninges

Choisir un vin peut parfois s'avérer compliqué lorsqu'on fait face à un rayon de dizaines et dizaines de bouteilles aux étiquettes toutes différentes provenant des quatre coins de la France (ou même de l'étranger).
Heureusement CELLART est là pour vous aiguiller. Dans cette série consacrée au choix du vin, on vous donnera quelques conseils d'experts pour bien choisir votre prochaine bouteille !



Réfléchissez aux vins que vous avez aimés par le passé permet également d’affiner vos goûts et d’évaluer votre degré de curiosité. Sans aller jusqu’à reprendre tout le temps le même vin ou brider votre curiosité, il peut être intéressant de tenir à jour un petit carnet avec quelques notes de vos dégustations passées.


Le plus important dans cet exercice est de retenir ce que vous avez aimé dans tel ou tel vin, plus que le vin lui-même car cela ne donnerait que peu d’indications sur vos préférences en raison de la diversité de styles de vins que l’on retrouve au sein d'une même région ou appellation.


Vous avez par exemple aimé la tension d’un Riesling, le caractère fruité et juteux d’un Beaujolais, les tanins et la structure d’un Bordeaux ou le gras d’un Bourgogne blanc, notez le dans un carnet ou un coin de votre tête. Lorsque vous choisirez un vin, vous pourrez alors assembler les pièces du puzzle pour dresser un portrait robot du vin qui sera susceptible de vous plaire. Et plus le puzzle comportera de pièces, plus l’image sera nette.


Si vous avez une mémoire visuelle, n’hésitez pas à prendre en photo les derniers crus que vous avez dégustés avec vos amis ou votre famille. Répertoriées dans un album sur votre téléphone (Google Photos reconnait d'ailleurs automatiquement les images de bouteilles), elles donneront autant d’indices utiles pour vous conseiller un vin selon vos goûts et votre profil de dégustateur. Et par ailleurs, les images de bouteilles dégustées peuvent vous rappeler de bons moments passés, ou même vous surprendre si d’autres bouteilles les ont précédées et que vos souvenirs sont devenus flous en fin de soirée.


Enfin faire jouer sa mémoire passe aussi par l’échange. Si vous avez aimé un vin, parlez-en, essayez de le décrire à vos proches et faites en sorte de le regoûter à nouveau quelque temps plus tard pour confirmer ou invalider vos appréciations initiales.

En revanche, même s’il est plaisant de déguster des vins que l’on aime, on ne saura trop vous conseiller de vous défier vous-mêmes, de challenger vos goûts et d’oser mettre vos préférences à l’épreuve.


Alors restez curieux et laissez-vous surprendre, vous n’êtes jamais à l’abri de bonnes surprises !


Prochain article à paraître dans la même série : "Restez curieux et ouvert d'esprit"

23 vues0 commentaire

Comments


bottom of page