top of page

La Cuvée

Lancé en 2019 comme un micro-négoce, Les Horées a acquis depuis, plusieurs petites parcelles pour un total de 1,3 hectares, tout en continuant l’achat de raisins pour des cuvées complémentaires. C’est le cas de ce gevrey-chambertin, dont les pinot noir d’une cinquantaine d’années sont implantés au sud de l’appellation. Les baies vendangées à la main, sont vinifiées en partie en vendange entière ( 25%), puis fermentées à l’aide de levures indigènes en cuves ouvertes. Catharina Saade pratique quelques pigeages aux pieds pour infuser les raisins, et se passe de soufre autant que faire se peut. L’élevage se poursuit douze mois en vieilles barriques de chêne. Le résultat est un vin profond, concentré, au nez intense de cassis, de prune, de zestes d’orange relevé d’une touche de poivre et d’une nuance de sous-bois. Structuré par des tannins veloutés, ce gevrey charnu fait montre d’une grande pureté de fruit. Un vin superbe, qui gagnera à évoluer en cave quelques années.

Les Horées - Gevrey Chambertin "En Reniard" 20211

Les Horées - Gevrey Chambertin "En Reniard" 2021

225,00 €Prix
  • Peut-être n’avez jamais entendu parler des Horées. Nous vous recommandons toutefois de vous y pencher de toute urgence car il s’avère être une véritable pépite montante. A sa tête, Catharina Sadde qui, allemande d’origine et mariée à un certain Guilhem, a créé cette propriété au nom rappelant des festivités de la Grèce antique. Le premier millésime paraît en 2019 et connaît rapidement du succès. Pour le réaliser, la vigneronne s’adonne à un travail méticuleux et naturel. Ainsi, les méthodes sont certifiées biodynamiques et un cheval assure le labour des sols, utile à leur aération. Catharina Saade et son mari Guilhem disposent aujourd'hui d'un peu plus de trois hectares de pinot noir et d’aligoté. En cave, les vinifications sont conduites avec autant de soin : le soufre n’a pas sa place (sauf lors de la mise en bouteille, de façon homéopathique) et les levures indigènes sont préservées. Véritable étoile montante, cette jeune figure l’est. Elle a effectivement étudié au sein de la meilleure école viticole allemande et à Montpellier SupAgro avant de s’armer de différentes expériences chez les plus grands : Cécile Tremblay, Comte de Vogüé, Marquis d’Angerville et… Domaine de la Romanée-Conti.

Quelques flacons ...